Comité Permanent de Liaison des Orthophonistes-Logopèdes de l’UE

Standing Liaison Committee of E.U. Speech and Language Therapists and Logopedists

Le thème en 2016 est dyspraxie 

 

Chaque année, le 6 mars est une journée célébrée à travers l’Europe pour souligner l’impact des différents troubles de la communication et du langage sur la vie des personnes concernées. En 2016, l’accent est mis sur la dyspraxie verbale chez les enfants. Notre but est de procurer des informations au sujet de la dyspraxie verbale ainsi que sur les services, interventions et soutiens possibles.


La dyspraxie est un trouble neurologique affectant la coordination des mouvements. Certains individus sont concernés par la dyspraxie verbale qui affecte la précision et la constance de leur articulation. Par exemple, certains enfants ne peuvent prononcer le même mot de manière constante et n’arrivent pas à prononcer certains sons. La prononciation des voyelles est souvent altérée et leur langage est monotone et manque d’intonation. Environ 0,2% de tous les enfants sont concernés par ce trouble et constituent 4,3% des enfants annoncés pour des troubles du langage. La dyspraxie peut apparaître de manière isolée ou être associée à d’autres difficultés. Les garçons sont plus touchés que les filles.


Les enfants présentant une dyspraxie sont difficilement compréhensibles ce qui affecte considérablement leur communication sociale et leur progrès scolaires.

Les Orthophonistes/Logopédistes sont les experts de l’évaluation et du traitement de la dyspraxie verbale. Ils peuvent également procurer les informations nécessaires aux familles qui présenteraient un risque de développer ce trouble. Les études ont montré de bons résultats lorsque la thérapie est basée sur l’accompagnement des mots et des phrases par des gestes langagiers.